Comment aller bien même quand on va mal


Il peut arriver le matin qu’on se lève et qu’on ne soit pas bien, dans des énergies négatives, des pensées désagréables.


Ça m’est arrivé il y a quelques jours. C’était un dimanche.


Je ne savais pas pourquoi j’étais très mal. Pas motivée, manque de moral, la météo était maussade. J’étais en train de m’auto saboter.


J’ai décidé de me recoucher, pour accueillir et accepter cet état.

Si j’étais dans ces énergies-là, il y avait certainement une raison.


Je devais certainement prendre du temps pour moi.

J’ai remarqué, que lorsque je ne suis pas bien, j’ai juste besoin de me retrouver avec moi-même.


J’ai donc décidé de me laisser guider par quelques méditations.

Je pensais que ça allait mieux et lorsque j’ai décidé de me lever après la deuxième méditation, une troisième s’est mise en route toute seule.

J’accueillais ce qui était en train de se passer et je fis cette 3eme méditation. Belle Synchronicité…


Cette méditation me permettait de me retrouver un peu plus avec moi-même, de prendre plus de temps pour moi, et de pouvoir travailler sur moi, puisque les méditations sont faites pour ça. Je me laisse mener par l’univers et mes guides.


En règle générale je regarde la liste des méditations et j’écoute ce qu’il se passe à l’intérieur de mon corps. Et je discerne à travers mes ressentis ce que j’ai besoin de travailler.


Il m’est arrivé aussi de ne pas être motivée et de décider de faire une séance de yoga ou d’avoir juste besoin d’écouter une chanson ou de chanter.

Le chant c’est l’extériorisation de ce qu’on ressent. C’est très important car quand on part dans les aigus ou dans les graves on va travailler sur des émotions différentes de notre corps et nous aider à explorer ses émotions, les accueillir et non pas les rejeter et se battre contre soi-même.


Quand je ne vais pas bien je peux aussi noter tout ce qu’il me passe par la tête.

Ecrire jusqu’à ce que j’ai tout lâcher. En gros caractères, des grossièretés, jusqu’à ce que tout soit évacué. De m’en prendre à moi-même, à mes guides, de vraiment écrire tout ce que j’ai sur le cœur.


Je peux aussi aller en forêt, au bord de la mer, en balade…


Il est important de faire ce dont on a besoin ou envie de s’écouter et vous verrez, vous irez beaucoup mieux.


Chaque situation est différente. Qu’on soit dans la tristesse, la mélancolie, le manque de moral, nos besoins ou nos envies sont différentes.


Quand on est dans l’énervement, on va plutôt avoir envie de faire du sport, de crier, de taper dans un coussin.


L’important est d‘apprendre à s’écouter.


Message du jour : Quand vous allez mal, profitez-en pour revenir en accord avec vous-même.


Il y a autour de nous, tellement de croyances limitantes, de conditionnement, qu’il est important de se recentrer en faisant des activités qui nous font du bien et nous aident à nous retrouver.


Ecoutez-vous !


Sarah Cabero

Univers d'être centre de formations en sophrologie, coaching, sophro énergie, énergie et médiumnité, accompagnement à la reconversion professionnelle à la recherche de sa voie.


www.universdetre.com