Comment désactiver les karmas qui vous empêchent d’avancer


Voici comment m’est venue la formation Désincarnation qui se trouve dans la formation harmonisation énergétique. J’étais partie en Bretagne, j’étais allée visiter un temple bouddhiste. En fait, je suis arrivée chez une amie et, avant d’aller visiter ce temple, je suis allée passer quelques jours avec elle.


A ce moment, il y avait beaucoup de personnes, de vies antérieures, qui revenaient vers moi. Je sentais bien qu’il y avait des karmas à nettoyer, à libérer, à transmuter, avec ces personnes-là, et puis je me suis dit : « Mince, quand même, dans toutes les formations sur les karmas qui existent, on nettoie les karmas un par un. » Je me suis dit : « Si j’ai 50 000 personnes dans les vies antérieures à faire, je ne vais pas faire tous les karmas un par un. Il me faut une méthode qui permette de libérer tous les karmas. ». Donc je l’ai demandé à l’Univers, à mes guides. Je me le suis demandé intérieurement. Je me suis dit : « Il me faut une technique qui me permette libérer tous les karmas en même temps et les mémoires transgénérationnelles et à arrêter de tout faire un par un parce que ça prend beaucoup trop de temps. »


Cette semaine-là il y a eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de synchronicités. Je ne m’attendais pas à recevoir autant de réponses et c’était tout simplement fantastique.


J’ai appris beaucoup de choses sur les karmas que je vous explique plus loin et aussi sur nouveaux enfants, les enfants qui naissent actuellement et d’autres enfants qui sont nés avant, qui viennent sans karma et qui ont juste des imprégnations de mémoires de vies antérieures pour qu’ils puissent s’intégrer dans ce monde dans lequel on vit actuellement, mais à la base ils n’ont pas de mémoire karmique. Par contre, ils prennent le karma de leurs parents pour la plupart parce qu’en fait ce sont des enfants qui arrivent avec le cœur pur et ils rouvrent le cœur des gens, et en rouvrant le cœur des gens avec tout cet amour, ils permettent de nettoyer et de purifier les karmas. Notre but, à nous, les personnes qui se sont rendu compte qu’il fallait travailler sur les karmas pour pouvoir se libérer et sortir enfin de cette boucle dans laquelle on ne devrait même pas être actuellement.


Eh bien, notre travail, c’est de pouvoir aider ces enfants-là, alors comment les aider ? Justement en allant purifier nos propres karmas et aussi en allant purifier ceux des autres et alors m’a été envoyée une personne qui travaille avec ces nouveaux enfants, ça a été tout simplement fantastique.


Quand je suis allée au temple bouddhiste, j’ai fait tout un petit rituel, un petit recentrage, une petite canalisation des messages, etc. Je me suis baladée. Le soir, une amie m’a appelée, elle devait me faire une séance, mais en fait elle n’allait pas très bien et donc c’est moi qui lui ai fait une séance. J’ai canalisé les messages des guides et j’ai reçu un premier exercice pour travailler sur les karmas.


Pour comprendre pourquoi on a choisi cette expérience à vivre ? Qu’est-ce que ça nous a apporté ? Ensuite, on continue, une deuxième méthode pour transmuter tout ce qui est à transformer, et surtout ce qui est à l’origine des mémoires karmiques, transgénérationnelles, des croyances, des mémoires émotionnelles et de beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres choses que vous verrez dans le programme.


Donc on continue l’exercice, l’amie a qui je fais la séance commence à aller de mieux en mieux. Je lui fais les exercices en même temps que je canalise. On se met à discuter des émotions et là nous vient à toutes les deux l’idée que la troisième phase de l’exercice c’est vraiment l’intégration des évènements, des enseignements, des connexions positives. Puis on discute au téléphone et d’un seul coup me tombe le nom de cette méthode, le nom de cette technique qu’on venait de créer en canalisation, le nom désincarnation.