Conscientiser, Accueillir, et Accepter ses Blocages, pour Mieux les Libérer


5 étapes et 1 finalité :


- Observation :

C'est la clé la plus importante de ce monde, bien souvent oubliée pourtant...

Comment conscientiser quelque chose que l'on ne "voit pas", ou ne "sait pas". Comme si l'on voulait conscientiser que l'Oiseau siffle sans écouter un moment, tranquillement, ce qu'il se passe dehors. C'est évident que l'on va soit voir l'Oiseau, l'entendre ou autre, à un moment donné. Mais sans observation, rien ne peut se passer de plus... On ne peut rien libérer ou extérioriser, que l'on n'observe pas réellement. Pour aller au bout de l'exemple, si l'on veut libérer un Oiseau de sa cage, c'est évident qu'il va falloir l'observer, tout en agissant, n'est-ce pas ? Bien, alors, vous comprenez que c'est inévitable de le faire pour quoi que nous voulons libérer, extérioriser, ou exprimer, dans notre Vie.

C'est ainsi que nous pouvons ouvrir la cage et redonner tout sa liberté à l'Oiseau...



- Reconnaissance :

Ensuite, ou plutôt, presque en même temps, en observant, nous sommes comme face au miroir, et donc, en phase de reconnaissance. Tout simplement. C'est là que tout se joue pour aller jusqu'au déclenchement d'une libération. Car, qui peut prétendre libérer quelque chose qu'il n'accepte pas. Quelque chose qu'il ne reconnait pas. A l'image d'un parent qui rejetterait son enfant. Retenez-bien que nous sommes tous parents d'un enfant au moins ! Et "cet enfant" représente simplement une création. Peu importe laquelle est-ce. Et, bien entendu, s'il y a des créations dont nous somme créateurs, ce sont bien ces choses très largement nommées "croyances, blocages, peurs", etc.

Et, là encore, comme toute oeuvre/création, pour l'exposer, la vendre, ou simplement s'en séparer, cela commence absolument par la reconnaissance que nous en sommes créateur. Et surtout, responsable de sa longévité. Je m'explique... A partir du moment où nous reconnaissons ouvertement et pleinement, sans masquer une part des choses (ou l'ensemble), que nous sommes la prison, autant que le prisonnier(ère), alors le choix de la durée de peine peut commencer. Oui, à l'image d'un prisonnier, nous créons notre propre peine, consciemment ou non, et volontairement ou non, bien sûr. Maintenant, il reste à choisir quand est-ce que nous voulons couper le cordon.

Et c'est seulement avec reconnaissance que cela peut se faire. Pour terminer sur cet exemple imagé, ce serait comme vouloir cuire un Oeuf dur avec le "bon temps" de cuisson, sans reconnaître que pour ça, il y a un temps précis à respecter pour que l'Oeuf soit dit "dur". Vous comprenez l'idée ?

En conclusion, pour déterminer la fin d'un événement, cela passe par "reconnaître que nous avons le choix entre les mains, et qu'il reste à "l'activer", avec une simple décision (pour commencer...).



- Expression :

Une fois observation et reconnaissance faites, le reste suit tout naturellement.

Comme lors d'un dialogue de couple important, sur un sujet précis (prenez un exemple qui vous parle). S'il n'y a aucune observation de ce qui fonctionne ou non. Bien ou non, etc. Aucune reconnaissance du "souci". Alors, rien n'en sortira de bénéfique pour régler le sujet du moment.

Bien, en quelques mots, la suite est simple. Une fois reconnaissance et acceptation de notre création faites, il n'y a qu'à exprimer ce qui est maintenant reconnu et accepté. A votre manière. L'expression est très large ! Faites-le sans "forcer" surtout. L'idée n'est pas de forcer une expression. Il s'agit plutôt de laisser sortir ce qui vient d'être observé, reconnu et accepté, dans la foulée. L'idéal est vraiment de faire ces étapes les unes après les autres, sans "coupure"/pause entre chacune. Pour aller au bout des choses le plus efficacement et naturellement possible. Puisque vous le verrez, le simple fait d'observer quelque chose de plus ou moins agréable, voire totalement dérangeant, et de reconnaître que cela "nous appartient", en nous, laisse place à l'envie de l'extérioriser, tout naturellement.



- Espace - Place :

Une fois fait, naturellement encore, de l'espace est libéré. La place est libérée. Comme avec un appareil photo que l'on viderait de quelques fichiers pour augmenter l'espace libre.

C'est la même chose. En exprimant, de la place se libère.


- Circulation :

Et c'est donc là que la circulation peut reprendre, dans le cas d'un "blocage" par exemple. Une fois la part jusque là non reconnue ou non acceptée, libérée, alors la fluidité arrive.

C'est donc la partie cruciale. C'est ici que la libération commence.


- Libération :

Maintenant, la finalité est... Déblocage. Libération (Cliquable) !

Alors voilà, avant de se laisser emporter par quoi que ce soit de désagréable, jusqu'à ce qu'un jour,

cela devienne étouffant. Pensons toujours à aller à l'essentiel. Au fond de la chose, avec ces 5 étapes.

C'est un cheminement, qui forme un ensemble. Et c'est à vous de le faire maintenant.

Pour ça, prenez simplement une feuille et de quoi écrire. Et reprenez chaque étape une à une, pour la mettre en pratique sur papier. C'est parti ! Dites-nous ce que vous en pensez, si le coeur vous en dit.

Après la pratique bien-sûr... 😉


Et surtout, retenez toujours que :

"La reconnaissance entraîne la libération"


Partagez-là à vos amis si le cœur vous en dit. A bientôt 😊.


La Chaîne Youtube ICI

Tous les Outils-Formations ICI

La Communauté Facebook ICI

Retrouvez-moi sur Instagram ICI



Sarah Cabero Votre Formatrice en Sophrologie, PNL coaching, Médiumnité et Energies www.universdetre.com

Contact & Informations

Des questions sur les formations en ligne ? Contactez-moi

E-mail

universdetre@gmail.com

Organisme de formation datadoké et certifié qualité 

Téléphone

06 88 45 73 79

Sarah Cabero

Fondatrice & Formatrice

Formes juridiques :

Formations en ligne : 

micro entreprise n°52103924800054

Formations en présentiel : association loi 1901 n°W851006176

  • Gris Icône YouTube
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram