Développez votre intuition et découverte de la formation devenez énergéticien


Bonjour,


Je suis Sarah Cabéro, formatrice depuis 11 ans en sophrologie, coaching, énergie et médiumnité, désincarnation, J’ai développé 7 formations.

J’ai commencé il y a 13 ans à me former à la sophrologie, au coaching et j’ai fait beaucoup de formations en énergétique et médiumnité pour débloquer mes capacités car on en a tous en nous.


En fonction des personnes, certaines capacités seront plus développées, et chez d’autres, elles seront un peu plus endormies. Cela dit, elles sont toutes présentes. Certaines personnes, dans d’autres vies, ont été chamans, médiums, guérisseurs…. Beaucoup de choses se sont passées, certaines capacités se sont déjà réveillées et d’autres non. Le but est pour la plupart d’entre nous est d’être en accord avec soi-même et de nous sentir dans nos pleines capacités.


Pourquoi nous n’avons pas développé toutes nos capacités ?


Plusieurs raisons existent, en voici quelques une :


Enfants, nous avons déjà beaucoup de capacités ouvertes (ex des peurs dans la nuit…), ils lisent dans les pensées (ex : mon fils me dit « maman j’ai envie de crêpes » et je venais de me dire intérieurement que j’avais envie de crêpes). Il y a très souvent des transmissions de pensées car les enfants sont très ouverts. En grandissant, si les parents ne les ont pas encouragés ou crus, ça peut les refermer. Lorsque nous étions petits, le fait d’aller à l’école, d’être accaparé, ne nous laissait pas le temps de nous préoccuper de nos capacités, on en était pas conscients, c’était donc inconscient.


A l’âge adulte, on a rendormi certaines capacités et nous voulons désormais les réveiller, cependant, certaines choses nous en empêchent telles que les peurs conscientes ou inconscientes :

« Si je me mets à percevoir les guides, vais-je aussi percevoir les défunts ? et en ai-je envie ?»

« Si je guéris quelqu’un alors que ce n’est pas le plan divin, est-ce que c’est juste ? »

Plus on prend conscience de ces blocages, plus on avance sereinement.


Nous ouvrons nos capacités au fur et à mesure.

Lorsque l’on va mal, il est plus difficile d’être connecté à son intuition, aux guides…car nos idées noires se bousculent ce qui rend moins évident l’écoute de notre intuition. Nous sommes envahis par trop de pensées et nous n’arrivons plus à faire le tri.


Nous avons également une aura (grande enveloppe énergétique) autour de nous, on dit que l’on peut sentir celle du Dalai-lama à des kilomètres. Plus on est dans la joie, dans l’amour, plus on ressent l