Les 5 blessures de l'âme


Si vous vous intéressez au développement personnel (ce qui est sûrement le cas si vous êtes ici en train de me lire) alors vous avez peut-être déjà entendu parler des blessures de l’âme. Elles sont au nombre de 5, et plusieurs psychologues et psychanalystes se sont intéressés à ces blessures.

Ce sont des blessures psychiques, de vieilles blessures, qui viennent de notre enfance et/ou de nos vies antérieures et/ou des mémoires transgénérationnelles. Nous avons tous une ou plusieurs blessures de l’âme, qui se manifestent dans nos comportements lorsqu’elles sont réactivées. Elles peuvent se manifester par des croyances limitantes, blocages divers, difficultés dans les relations… Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez les identifier et les sublimer, afin d’en faire une force et de créer votre vie de rêve. Le mieux étant, comme toujours, de vous faire accompagner par un professionnel !





La blessure de rejet


La personne qui souffre de la blessure de rejet a, logiquement, peur d’être rejetée. Durant l’enfance, la personne a pu se sentir rejetée par ses parents. Elle pense donc qu’elle n’a pas vraiment sa place sur cette Terre, pas vraiment le droit d’exister. A l’âge adulte, cette blessure mène à des comportements perfectionnistes, afin de se sentir aimé et validé des autres. L’adulte qui souffre de la blessure de rejet a, en général, peu d’estime pour lui-même, a peur de déranger, est plutôt introverti.


La blessure d’abandon


La blessure de l’abandon apparaît lorsque la personne n’a pas eu suffisamment de “nourriture affective” dans son enfance. C’est une blessure qui se développe de manière passive, dans l’être. A l’âge adulte, cette blessure mène à une extrême peur de la solitude, un besoin d'apparaître et d’être reconnu par les autres. L’adulte avec la blessure de l’abandon peut supporter une situation difficile juste pour ne pas se retrouver seul, a besoin que l’on s’occupe de lui et a du mal à fonctionner pour et par lui-même.


La blessure d’humiliation


La blessure d’humiliation est liée à la peur de liberté. L’enfant a été brimé dans ses plaisirs physiques par ses parents ou les adultes qui l’ont élevé, de manière humiliante et répressive. A l’âge adulte, cette blessure amène la personne qui en souffre à s’occuper et se dévouer aux autres afin de, justement, éviter sa propre liberté et ne pas déborder ou perdre le contrôle. L’adulte avec la blessure d’humiliation ressent souvent un dégoût pour lui-même. Le fait de se dévouer aux autres est un garde-fou qui permet de ne pas dépasser les limites intériorisées.


La blessure de trahison


La blessure de trahison survient lorsque l’enfant se sent trahi par les parents, ou qu’un des deux ment ou manipule. Elle s’accompagne d’une peur de la séparation. L’adulte qui porte cette blessure est dans le contrôle de tout. Il a du mal à accepter que les autres ne fassent pas à sa manière, a besoin d’être leader. Il est très attaché à sa réputation et peut se montrer manipulateur pour la préserver. Cette blessure est très souvent en lien avec la blessure de l’abandon.


La blessure d’injustice


La blessure d’injustice survient lorsque l’enfant se sent bloqué dans l’expression de sa singularité et de ses émotions. Il a face à lui un ou des parents rigides, froids. Sa peur est donc la froideur. L’adulte qui souffre de la blessure d’injustice va se couper des émotions, de ses ressentis. Tout va toujours bien, même quand il a des problèmes. Il est dans le contrôle total de tout, et peut paraître froid et distant. L’adulte va se croire apprécié pour ce qu’il fait (et est donc toujours dans l’action) plutôt que pour ce qu’il est.

La blessure d’injustice est toujours présente derrière la blessure de rejet.



 


Grâce à ces explications, j’espère que vous avez pu, dans un premier temps, identifier quelle blessure est la votre. Le premier pas vers la sublimation de n’importe quelle blessure ou traumatisme est la prise de conscience. Le fait de le savoir, de le conscientiser, est déjà énorme ! Accepter ses parts d'ombre, c'est aussi très important. Maintenant que vous savez comment cette blessure impacte vos réactions, votre manière de vivre, vous allez avoir plus de facilité à identifier les comportements qui découlent de votre blessure afin de les modifier, petit à petit. Encore une fois, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel. Et si vous souhaitez investir en vous, en votre bien-être et travailler sur ces blessures et sur le reste, je vous invite à vous former avec Univers d’être ! Promis, vous ne serez pas déçus !





12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout