Psychogénéalogie, mémoire transgénérationnelle : savoir se libérer des maux de ses ancêtres

Dernière mise à jour : 10 juil.

Ne vous êtes-vous jamais demandé si l'origine de certaines de vos difficultés ne se trouvait pas dans votre famille ? Avez-vous déjà entendu la fameuse phrase "les chiens ne font pas des chats" ? Alors vous êtes au bon endroit !


La psychogénéalogie est une pratique qui prend en compte la personne dans un espace tridimensionnel. Tout d'abord, dans la dimension du présent : la personne avec sa problématique. Ensuite dans la dimension de sa famille, avec sa place et enfin dans la dimension de l'histoire familiale dont la personne n'a pas conscience mais qui impact sa vie.


C'est une pratique très riche qui mérite qu'on s'y intéresse si on souhaite avancer dans son développement personnel et vers sa vie de rêve.


Zoom sur la psychogénéalogie et les mémoires trangénérationnelles aujourd'hui !

C'est partit !





Mémoire transgénérationnelle et psychogénéalogie

  • Qui a inventé la psychogénéalogie ?

La psychogénéalogie a été inventé par Anne Ancelin Schützenberger, professeure, psychologue et psychothérapeute, en 1988 lorsqu'elle publia le livre "Aïe, mes aïeux".

Dans ce livre, elle donne des outils et méthodes pour se familiariser avec la psychogénéalogie.

Pour précision, la psychogénéalogie part tout simplement du principe que les traumatismes se transmettent sur le plan généalogique. Le praticien va donc essayer d'analyser le fonctionnement inconscient des traumatismes se répercutant d'une génération à l'autre.

On parle d'une transmission familiale inconsciente, mais qui peut avoir une incidence sur votre vie.

  • Pourquoi il est important de connaitre l'histoire de sa famille ?

Parce que c'est un peu la base du travail de psychogénéalogie !

Plus sérieusement, il est important de connaitre l'histoire de sa famille afin de pouvoir guérir l'origine même de ce qui a rendu le lien familial pesant.

En se guérissant soi-même, on guérit sa famille.


C'est grâce à tous les événements qui se sont passés dans l'histoire de votre famille que le praticien va pouvoir pratiquer une analyse transgénérationnelle, en s'appuyant notamment sur le géno-sociogramme, autrement dit, votre arbre généalogique. La psychogénéalogie explore les racines de l'arbre (les mémoire des générations antérieures) afin de guérir les branches (vous et les membres de votre famille) et qu'enfin, vous puissiez bourgeonner et fleurir !



Comment se libérer des mémoires transgénérationnelles ?


  • Comment se déroule une séance de psychogénéalogie ?

Sachez tout d'abord qu'il faudra environ une dizaine de séance avec un praticien. Une séance se déroule de la manière suivante. Tout d'abord, le professionnel va discuter avec vous, c'est ce qu'on appelle une anamnèse, afin de comprendre pourquoi vous êtes venu le voir, quels sont vos problématiques.

En général, à chaque séance, il y a beaucoup d'échange verbal, car entre chaque rendez-vous, vous devrez effectuer un vrai travail d'enquête sur votre famille, guidé par le praticien. Ensemble, vous allez construire votre géno-sociogramme, et pour cela, vous allez sûrement devoir faire des recherches sur vos ancêtres, questionner vos proches, afin de recueillir le maximum d'informations.

C'est grâce à toutes ces informations que le praticien pourra vous aider à mettre le doigt sur les mémoires transgénérationnelles (blocages, peurs, difficultés) qui vous impactent et vous aider ensuite à vous en libérer.


  • Comment faire son arbre en psychogénéalogie ?

Il y a quelques règles de bases lorsque l'on réalise son arbre généalogique.

La première est que je ne peux que vous encourager à faire appel à un professionnel de la psychogénéalogie pour vous accompagner dans sa construction (la plupart du temps, ça remue émotionnellement parlant!).

Sinon, en psychogénéalogie, l'idée est de partir de votre mémoire et de vos connaissances sur votre famille. Je vous conseille donc de vous lancer avec une feuille blanche et un crayon en faisant appel uniquement à vos souvenirs.

Un arbre se doit d'être le plus précis possible : on note les dates de naissance, événements marquants, des détails sur la vie de chacun, on essaie de faire ressortir les dates qui se répètent par exemple. L'important c'est de noter tout ce qui vous vient à l'esprit.

Ensuite, vous n'avez plus qu'a questionner vos proches, utiliser internet, pour combler les trous (vous n'avez forcément pas toute les informations en tête sur votre grande tante du côté de votre père, et c'est normal!).

Finalement, vient le temps de l'analyse, c'est là qu'il est intéressant de faire appel à un professionnel, car il est parfois difficile de prendre suffisamment de recul soi-même.


Je vous conseille aussi d'aller lire cet article de notre blog qui abrode la question des mémoires transgénérationnelles.






Je ne peux que vous inviter à tenter l'aventure de la psychogénéalogie, qui est une expérience formidable, bien que bouleversante ! Elle peut vous aider à dépasser vos peurs, vos blocages, et créer votre vie de rêve... et pourquoi pas vous lancer vous aussi pour aider et accompagner les autres ? N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à nos formations en ligne !

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout